Pas nu verneem ik dat Henri Vernes op 25 juli jl. is overleden op de gezegende leeftijd van 102 jaar. Henri Vernes? Zegt je dat niets? Dat is de auteur van de avonturen van Bob Morane, die wij destijds in onze jeugd verslonden. Meer zelfs, we beeldden ons in dat we Bob Morane waren in de schijngevechten die we op straat leverden.

De Nederlandse Wikipedia houdt het op één zinnetje over Henri, daarom wend ik me maar tot zijn moedertaal, het Frans:
Créateur du personnage de Bob Morane en 1953, Henri Vernes est l’auteur de plus de 200 romans d’aventures de Bob Morane, souvent mêlés de science-fiction, se déroulant dans le monde entier, et même au-delà de notre galaxie. Les aventures de Bob Morane, secondé par son fidèle ami Bill Ballantine, le mettent aux prises avec des ennemis comme l’Ombre jaune alias Monsieur Ming, ou se déroulent dans des univers parallèles (cycle d’Ananké), dans la jungle, ou encore dans les arcanes de l’espace-temps (le Cycle du Temps).
Les aventures de Bob Morane ont fait l’objet d’adaptations en bande dessinée, en série télévisée, en dessin animé et en jeux vidéo. Ils ont été l’inspiration pour des écrivains tel que Michael Crichton.
Henri Vernes a aussi écrit d’autres romans, ainsi que de nombreux articles en tant que journaliste sous d’autres pseudonymes, comme Jacques Colombo (la série adulte Don, 11 livres, quelque part entre SAS et San-Antonio), Robert Davids, Duchess Holiday, C. Reynes, Jacques Seyr, Lew Shannon, Ray Stevens, ainsi que sous son vrai nom.
L’un de ses romans les plus délirants, à mi-chemin entre J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian et Ravage de René Barjavel, La belle nuit pour un homme mort, a été récemment réédité par les Editions Lucien Souny, avec une préface de Jean-Baptiste Baronian et une présentation de Roger Maudhuy.
En 2012, l’éditeur québécois Bryan Perro a republié le tout premier roman d’Henri Vernes, La Porte ouverte, écrit entre février et décembre 1942, pendant l’Occupation. Perro éditeur republie également, sous le titre Bob Morane au Québec, les trois romans écrits par Vernes écrits à la suite de ses séjours au Québec.
La même année, il publie son autobiographie, Mémoires, aux éditions Jourdan. Un an plus tôt, en 2011, Henri Vernes avait fait don de ses archives aux Archives de l’État à Tournai : éditions en langues étrangères de Bob Morane, affiches, lettres de lecteurs, tapuscrits, articles de presse, etc.

Bibliografie
Stéphane Caluwaerts et Yann, Henri Vernes : à propos de 50 ans d’aventures, Les Éditions À Propos, 2003.
Jacques Dieu, Bob Morane et Henri Vernes, Glénat, 1990.
Daniel Fano, Henri Vernes & Bob Morane, une double vie d’aventures, éditions Le Castor Astral, coll. « Escale des lettres », 2007.
Bernard Marle, Bob Morane et Henri Vernes : un double phénomène, IDE, 1995.
Francis Valéry, Bob Morane, Éditions… Car rien n’a d’importance, 1994.

2 gedachtes over “Henri Vernes (1918-2021)

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s

Deze site gebruikt Akismet om spam te bestrijden. Ontdek hoe de data van je reactie verwerkt wordt.