De 28ste symfonie (in C, KV.189k of 173e of 200) van Mozart is gedateerd op 17 november 1774, maar dat is wellicht niet juist. Probablement c’est une symphonie composée en novembre 1773 à Salzbourg. Par conséquence, sa numérotation est probablement erronée. En fait, cette symphonie est contemporaine des symphonies nos 21 et 22, antérieures à 1773, alors que le compositeur n’avait que seize ans.

Méconnue, méprisée par les musicologues comme toutes les autres symphonies dites « salzbourgeoises » du fait de son caractère galant que l’on pourrait qualifier de « transparent », la Symphonie no 28 est en réalité une œuvre très précoce, à l’instar des symphonies nos 25 et 29.

Le premier mouvement étonne surtout par le caractère martial de son rigoureux motif d’introduction. Mais les thèmes qui sont ensuite développés dans cette œuvre en ut caractéristique de sa tonalité sont très marqués par la recherche de l’harmonie et de la grâce, apaisant ainsi les arpèges « militaires » qui forment la trame de l’Allegro.

L’originalité du premier mouvement qui échappe un peu au style « galant », ne se retrouve que dans le finale où les airs de fanfare reprennent toute leur vigueur, comme une prémonition très lointaine à la Symphonie no 41, KV. 551, dite « Jupiter ».



Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s

Deze site gebruikt Akismet om spam te bestrijden. Ontdek hoe de data van je reactie verwerkt wordt.