Het is vandaag al 75 jaar geleden dat Violette Morris is gestorven. Net zoals de meesten onder jullie wist ik van haar bestaan niets af tot ik enkele jaren geleden over haar biografie op Wikipedia struikelde. Ik weet niet meer hoe ik er terecht was gekomen, maar haar levensverhaal was fascinerend…

Violette Morris était une athlète spécialiste du lancer du poids, mais elle était également joueuse de football, de waterpolo, boxeuse ne craignant pas d’affronter les hommes ; coureur cycliste ; motocycliste ; pilote d’automobile et aviatrice. Tous sports confondus, sa carrière s’étale de 1912 à 1935, ses plus brillantes années sportives étant celles entre 1921 et 1924. Elle s’adonnait également hors compétition à l’équitation, au tennis, dont elle vit en donnant des cours en 1940, au tir à l’arc, au plongeon de haut vol, à l’haltérophilie et à la lutte gréco-romaine.
Alhoewel ze dus eigenlijk meer in àndere sporten uitblonk, geef ik hier toch haar voornaamste uitslagen als wielrenster, omdat dit mij uiteraard het meest interesseert. Zo is zij houdster van la meilleure performance mondiale féminine cycliste aux 5 km (derrière stayer : demi-fond derrière motocyclette) en 1924, à deux reprises (à Buffalo, puis au Vélodrome d’hiver en 62,285 km/h). Elle a gagné le Prix d’Andrésy en 1922 et était la première féminine du Grand Prix de Pontoise en 1924. Elle était aussi 2e du Paris-Nice motocycliste en 1925 (een wedstrijd voor motoren, waarbij er ook diende te worden gepedalleerd).
Daarvóór nog, tijdens de Eerste Wereldoorlog, was ze ambulancière sur le front de la Somme, puis estafette sur le front de Verdun. Consommant deux ou trois paquets de cigarettes américaines par jour, le plus souvent engoncée dans un complet gilet-veston d’homme et pourvue d’un vocabulaire de charretier, elle a pour slogan : « Ce qu’un homme fait, Violette peut le faire ! »
Het is algemeen geweten dat ze lesbisch is, maar omdat dit niet “oorbaar” was in die tijd vindt ze toch iemand bereid om met haar te trouwen (zijn naam staat echter niet vermeld op de Franse Wikipedia-versie waar ik haar verhaal heb opgediept). Mariée le 22 août 1914, elle divorce en mai 1923.
Lors des débuts de sa préparation physique en vue des Jeux olympiques de 1928, les premières ouvertes aux femmes, son renouvellement de licence est refusé par la Fédération française sportive féminine en 1927, pour cause d’atteinte aux bonnes mœurs. Omdat zelfs de wet het woord “lesbisch” niet in de mond durft te nemen (vergelijk met het incident in Engeland, waarbij er officieel werd gesteld dat zoiets niet bestond), is de officiële aanklacht tegen haar… het dragen van een lange broek! (Een wet uit de Napoleontische periode die overigens theoretisch nog altijd van kracht is in Frankrijk.)
Om de roddels de kop in te drukken, vindt ze in 1923 opnieuw een man die in het openbaar met haar wil optrekken. Mais Raoul Paoli la quitte en 1929 alors qu’elle venait de pratiquer une mastectomie bilatérale afin de pouvoir mieux tenir le volant dans un cockpit d’automobile. (Merkwaardig dat ze, als ze dan toch van plan was zich van haar enorme borsten te ontdoen, dit niet eerder had gedaan, toen ze nog sporten beoefende waarbij ze inderdààd een belemmering moeten hebben gevormd.)
Het Olympisch Comité laat zich niet vermurwen en vaardigt haar niet af naar les Jeux Olympiques de Berlin en 1936, auxquels elle assiste quandmême en tant qu’invitée d’honneur. En nu begint een duistere periode in haar leven. Volgens biograaf Raymond Ruffin (“Violette Morris, la hyène de la Gestapo”, éd. Le Cherche Midi, 2004) elle est approchée par des recruteurs allemands et à partir de 1937, elle se livre à des activités d’espionnage pour le compte de l’Allemagne nazie. En 1940 Helmut Knochen chef du service de renseignements de la SS à Paris la recrute. Elle est chargée de recruter des espions, de contrer les réseaux anglais du SOE et d’infiltrer les réseaux de résistance du Grand Ouest. Elle passe ensuite par le biais de Henri Chamberlin dit Lafont à la Gestapo française, rue Lauriston, où elle se livre à des activités de tortionnaire notamment sur des femmes résistantes. Elle est responsable de secteurs dans les organigrammes de la Gestapo de la rue des Saussaies à Paris de 1942 à 1944. Son efficacité lui vaut le surnom de hyène de la gestapo. Elle est condamnée à mort par la résistance (*). Le 26 avril 1944, elle est assassinée par des maquisards du groupe normand Surcouf alors qu’elle se trouve sur une route de campagne au volant de sa traction avant Citroën 15 CV. Son corps criblé de balles, comme ceux des cinq autres occupants de la voiture – dont deux jeunes enfants – fut exhumé en septembre 1945.
Enkele jaren na 2004 verscheen er echter een nieuwe biografie, van Marie-Jo Bonnet (“Violette Morris, histoire d’une scandaleuse”, éd. Perrin, 2011) waarin dit alles wordt weerlegd. Selon Marie-Josèphe Bonnet, si les documents de l’époque attestent de sa fréquentation assidue des milieux collaborationnistes et allemands, s’ils prouvent bien sa participation au marché noir et à des opérations de réquisition, les archives ne permettent pas de relever une activité d’espionnage, de dénonciation et de tortures des résistants. Ik kan en ik moet natuurlijk geen oordeel vellen over beide biografieën, maar ik heb toch de indruk dat de jongste “vanuit een bepaalde invalshoek” is geschreven. Ik ben immers eens naar de site van de uitgeverij Perrin gesurft en ik heb daar toch wel “merkwaardige” uitgaven aangetroffen…

Ronny De Schepper

(*) Om het allemaal nog wat ingewikkelder te maken draagt een grote Franse verzetsheldin de naam van Violette Maurice (1919-2008). Zij opereerde elders in Frankrijk (Lyon) en mag dus zeker niet worden verward met Violette Morris.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.