Les grands poètes Rimbaud et Verlaine ont une relation tumultueuse. En 1873, après plusieurs années difficiles, Verlaine souhaite retourner auprès de sa femme et se dispute avec Rimbaud. En état d’ébriété, il sort un revolver et tire sur Rimbaud. Celui-ci n’est que légèrement blessé au poignet mais Verlaine sera condamné à deux ans de prison par la justice belge, un épisode qui le marquera et mettra fin à une des histoires les plus passionnées du XIXe siècle. Paul Verlaine (en bas à gauche) et Arthur Rimbaud (à sa droite) dans « Le coin de table » peint par Henri Fantin-Latour en 1872. (http://www.lessignets.com/signetsdiane/calendrier/juillet/10.htm et http://www.evene.fr/culture/chroniques.php?j=10&m=7&p=)

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

w

Verbinden met %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.